Traiter les cernes avec la chirurgie

La chirurgie qui vise à diminuer les cernes sous les yeux présente un certain nombre d’avantages et d’inconvénients, mais certains des plus grands avantages sont l’efficacité et la rapidité de récupération. Pour ce qui est des plus grands inconvénients, l’on cite souvent les problèmes de cicatrisation, le coût élevé et le risque d’erreur chirurgicale.

Presque toute intervention chirurgicale a plusieurs risques, qui varient parfois d’une personne à l’autre selon l’état de santé général et les conditions médicales qui existent. Même dans ce cas, le traitement des cernes est généralement perçu comme une opération à faible risque. Les patients ont parfois le choix entre des coupes guidées au laser et des incisions traditionnelles.

Les coûts des procédures au laser ont naturellement tendance à être beaucoup plus onéreux, mais elles ont également tendance à être beaucoup plus précises. Cela peut diminuer la probabilité d’erreurs chirurgicales pouvant laisser des cicatrices ou des déformations importantes.

Il est en général recommandé aux personnes qui désirent subir cette procédure de discuter au préalable de tous les risques et avantages possibles avec leur chirurgien esthétique du visage.

Les options chirurgicales liées au traitement de la paupière

L’ablation des cernes est généralement perçue comme une procédure esthétique, ce qui signifie que les gens la choisissent essentiellement en raison de leur apparence et non en raison d’un réel besoin médical. Les cernes sont un signe fréquent de vieillissement et ne sont en général pas considérés comme nuisibles.

Ils peuvent cependant être disgracieux et les gens se fatiguent parfois de les couvrir de maquillage ou d’essayer des remèdes à domicile pour réduire les bouffissures et les poches. D’une façon générale, il existe deux options chirurgicales. La chirurgie des paupières, qui consiste à retirer l’excès de peau sous les yeux et à resserrer la peau restante pour retirer les poches.

L’autre solution consiste à utiliser des lasers pour tenter de rajeunir le collagène de la peau. Chaque laser cible une zone spécifique de l’oeil, éradiquant les cellules mortes et causant la contraction de la peau. Quelle que soit l’option choisie, l’un des plus gros inconvénients reste le coût.

Plusieurs programmes d’assurance-maladie ne couvrent l’intervention que si elle est médicalement requise, ce qui est rarement le cas. En d’autres termes, les patients paient parfois eux-mêmes l’intégralité de la facture.

Le montant peut être très onéreux pour certains, avec les honoraires du chirurgien, des soins post-opératoires, de l’anesthésiste, du personnel de soutien et les frais de consultation. Ces frais associés peuvent mettre une telle intervention chirurgicale hors de portée pour plusieurs personnes ou entraîner une dette qui durera plusieurs années.

L’efficacité de l’opération des paupières

L’un des principaux avantages de cette chirurgie est qu’elle est très efficace. La chirurgie est parfois considérée comme une solution totale, bien qu’elle soit aussi considérée comme une solution radicale. L’un des principaux avantages est que les patients paraissent plus jeunes et en meilleure santé après l’opération.

La majorité des estimations indiquent qu’entre 50 et 80 % des patients remarquent une amélioration significative de leur apparence après l’opération, et dans la majorité des cas, les résultats sont permanents.

Certaines procédures plastiques doivent être répétées à quelques années d’intervalle, mais ce n’est généralement pas le cas des ablations des cernes. Toutefois, il y a également un certain nombre de choses qui pourraient mal tourner durant l’opération.

Ce type de chirurgie peut demander des opérations additionnelles pour corriger les problèmes causés par l’intervention si celle-ci n’est pas bien faite du premier coup par exemple. D’où l’importance de bien choisir son chirurgien. Une erreur chirurgicale peut aussi aggraver un problème de poche oculaire par rapport à ce qu’il était à la base.

Le tissu musculaire autour de l’oeil peut être affaibli, ce qui conduit certains patients à avoir un regard triste et affaissé, identique à celui d’un chien de chasse. Il y a également un risque que les paupières inférieures soient mal positionnées ou qu’il y ait un manque de tissu. La perte de sang durant l’intervention peut aussi être un problème chez certains patients.

Le temps de récupération et la douleur

Les patients ont aussi tendance à se rétablir assez vite d’un traitement des paupières supérieures ou inférieures. La majorité des interventions chirurgicales sont faites sous anesthésie, ce qui peut améliorer la sécurité et la précision, et les patients n’ont parfois que des cicatrices minimes et peu ou pas de souvenirs de l’opération.

En fonction des spécificités de la situation, une sédation par voie orale, identique à celle utilisée par les dentistes pour les opérations peut également être utilisée. Avec ce type d’anesthésie, les saignements sont parfois moins importants durant l’opération.

L’anesthésie signifie que les personnes ne ressentiront pas de douleur durant l’opération, mais il est fréquent que la région des yeux soit douloureuse durant plusieurs jours, voire plusieurs semaines après l’opération.

La douleur est l’un des plus grands inconvénients pour plusieurs personnes. Ce type de chirurgie n’est pas aussi invasif que les autres types d’opérations, mais elle implique toujours des coupures de la peau pouvant rendre le site sensible et rugueux durant une certaine période.

Les résultats seront-ils permanents ?

Cela dépend de nombreux facteurs différents dont le plus important est vos habitudes post-opératoires. Si vos cernes étaient à la base causés par une exposition prolongée au soleil ou par certains médicaments, ils pourraient revenir et être encore plus foncés qu’avant si vous ne prenez pas de mesures pour limiter votre exposition au soleil ou si vous n’arrêtez pas le médicament à l’origine du problème.

En outre, vous devrez probablement continuer à appliquer de la crème décolorante au fur et à mesure pour empêcher la réapparition de vos cernes. Si la cause est une maladie sous-jacente telle qu’une maladie de la thyroïde, vous pouvez continuer à ne pas être traité et à ressentir d’autres symptômes (comme la faiblesse, la somnolence, le malaise, etc.).

Il est impossible de dire avec une certitude absolue comment un corps réagira par exemple à une opération de la paupière inférieure tant qu’elle n’aura pas été faite.