Intoxication alimentaire – Que faire ?

Bien sûr, il est préférable que l’empoisonnement ne se produise pas en premier lieu. Lors de la préparation des aliments, certaines règles de base devraient donc aller de soi. Dans ce qui suit, vous apprendrez ce que vous pouvez faire pour prévenir une intoxication alimentaire et ce que vous pouvez faire si une intoxication alimentaire se produit.

Comment prévenir les intoxications alimentaires ?

Hygiène dans la cuisine : avant de commencer à travailler dans la cuisine, lavez-vous les mains ; lavez-vous également les mains avant de manger, après chaque visite aux toilettes et après chaque contact avec des animaux. Pour les plats contenant des œufs crus (par exemple, mayonnaise, tiramisu, plats à base d’œufs), faites particulièrement attention à la fraîcheur et à la qualité des ingrédients. Faites toujours bien cuire la viande hachée, rincez très soigneusement la volaille décongelée et séchez-la ensuite en la tapotant.

Utilisation d’ingrédients inconnus ou rares : vous cuisinez rarement avec des champignons, des ingrédients végétaux, des moules ou des poissons exotiques ? Demandez l’avis d’un magasin spécialisé sur la qualité de la marchandise et faites confiance à votre intuition : dès qu’un produit a une apparence ou une odeur bizarre ou qu’il est abîmé, il n’a pas sa place dans votre casserole. Les aliments inconnus de la forêt et du jardin, dont l’origine est incertaine, peuvent devenir des aliments dangereux pour la vie !

Le bon matériel de cuisine : utilisez des casseroles, des poêles et de la vaisselle provenant de fabricants réputés qui garantissent le respect des réglementations du ministère fédéral de la protection des consommateurs et de la sécurité alimentaire en ce qui concerne leurs ingrédients.

Conseils pour la contamination bactérienne

Si l’intoxication alimentaire résulte d’une contamination bactérienne, les symptômes comprennent des douleurs abdominales soudaines, des malaises, des nausées et des vomissements. Ce mécanisme aide le corps à se débarrasser des aliments avariés.

Par conséquent, ne supprimez pas les nausées, mais cédez-y, vous vous sentirez mieux tout de suite.

Elle est souvent suivie d’une diarrhée, qui peut être accompagnée de crampes abdominales et de fièvre. Le principal problème des vomissements et de la diarrhée est la perte croissante de liquides, que le corps a du mal à compenser, car vous n’avez pas envie de manger ou de boire sur le moment.

Il est préférable de boire de temps en temps de petites quantités de thé au fenouil ou à la camomille. Cela permet généralement d’éviter les nausées. Si les symptômes persistent, contactez votre médecin. Si vous rencontrez des problèmes circulatoires, c’est le signe que les remèdes maison ne suffisent pas à maintenir votre équilibre hydrique.

Réglementez également l’utilisation des toilettes. Si possible, laissez les membres de la famille malades utiliser d’autres toilettes. Désinfectez-les après chaque utilisation des toilettes et veillez à une hygiène rigoureuse. Lavez également les serviettes usagées à haute température. Cela peut empêcher la transmission des germes et de leurs toxines aux membres de la famille qui sont encore en bonne santé.

Poisons provenant de plantes, de champignons, de mollusques et de poissons

Si des poisons provenant de plantes, de champignons, de moules et de poissons sont à l’origine d’une intoxication alimentaire, une aide rapide est nécessaire ! Les troubles gastro-intestinaux décrits ci-dessus sont souvent très forts dans ces intoxications et sont accompagnés d’autres symptômes. Les poisons affectent toujours aussi le système nerveux, de sorte qu’une paralysie et une forte sensation de maladie apparaissent, ce qui rend une visite chez le médecin urgente.

Un reste de l’aliment préparé est particulièrement utile au médecin pour établir un diagnostic, par exemple, dans le cas d’une intoxication aux champignons, le coupable peut être trouvé rapidement et un traitement antidote peut être mis en place.

Intoxication alimentaire due à une contamination chimique

Les intoxications alimentaires résultant d’une contamination chimique sont souvent difficiles à détecter, d’où l’importance de la prévention. Demandez conseil à votre médecin dès que vous soupçonnez une intoxication alimentaire chimique.