Comment se déroule la chirurgie esthétique de Bichectomie ?

La chirurgie esthétique vise à redéfinir chirurgicalement une partie du corps ou du visage pour améliorer  l’apparence mais surtout pour remonter l’estime de soi. Dernière technique en vogue est la bichectomie ou extraction des boules de Bichat. Elle séduit non seulement les stars mais également le grand public. Mais comment se déroule cette intervention à but esthétique ?

Le principe de la bichectomie

Les boules de Bichat sont situées au milieu de chaque joue et se prolongent vers les tempes. Elles correspondent à des masses graisseuses donnant l’aspect arrondi ou creux du visage. Des boules de Bichat de petite taille rendent les joues creusées et des boules de Bichat volumineuses donnent de grosses joues et un visage rond. A l’âge adulte, leur rôle est purement esthétique définissant la forme du visage. C’est pour cela que la bichectomie, n’est indiquée qu’au-delà l’âge de 18 ans.

La bichectomie part du principe de réduire modérément le volume  des boules de Bichat pour affiner les traits du visage et  mettre en valeur les pommettes.

Il s’agit d’une petite intervention chirurgicale ne nécessitant pas d’anesthésie générale. Cependant, elle nécessite une grande maitrise du chirurgien pratiquant l’acte chirurgical.

Le patient, qui désire cet acte esthétique, peut visualiser par infographie la différence entre l’aspect du visage sans et avec la chirurgie. Cela permet de conforter la décision du patient et d’éviter que la décision soit prise sur un coup de tête.

Pour obtenir plus d’informations, consultez chirurgien.info

Le déroulement d’une séance de bichectomie

La bichectomie se pratique au bloc opératoire sous anesthésie locale après le rinçage de la bouche par un bain de bouche antiseptique.

Une légère incision mesurant 10 à 20 mm s’effectue à l’intérieur de la bouche au niveau des boules graisseuses. Le chirurgien localise ensuite la partie en excès extériorisée à retirer. Cette étape cruciale mobilise toute la connaissance anatomique et l’expérience du chirurgien. En effet, cette zone hypervascularisée contient le nerf facial et des veines qui saignent facilement. C’est également le moment crucial où se peaufine l’aspect final des joues.

La suture se réalise en fin d’opération avec des fils se résorbant spontanément au bout de 15 jours.

Tout le processus dure entre 30 et 45 minutes. Cette intervention est peu douloureuse. L’hospitalisation n’est pas requise, le retour à la maison se fait le jour de l’intervention.

Les précautions usuelles recommandent un arrêt du tabac un mois précédant l’intervention. L’hygiène bucco-dentaire doit être impeccable sans caries ni autres foyers microbiens. Le patient ne doit pas ingérer de l’aspirine ou d’autres médicaments anti-inflammatoires 10 jours avant l’acte chirurgical car ces substances risquent de fluidifier le sang. En prévention, le chirurgien peut prescrire selon les cas, un traitement anti-œdémateux.

L’anesthésie générale de courte durée est offerte en option pour les patients qui le désirent.

Un bilan sanguin de routine est effectué au préalable pour évaluer l’hémostase et écarter un risque hémorragique.

La cicatrice demeure totalement invisible car la section ne touche que la face interne de la muqueuse des joues. 

Les suites et les résultats de l’opération

L’arrêt de l’activité professionnelle dure entre 24 à 72 heures. C’est le temps nécessaire à l’œdème post-opératoire de régresser pour disparaitre complètement 4 semaines après l’intervention. Le visage prend sa nouvelle forme définitive passée ce délai car l’œdème des suites opératoires ne laisse pas transparaitre les modifications apportées par la bichectomie effectuée.  

En post-opératoire immédiat, l’antalgique classique à base de paracétamol est prescrite pour soulager l’inconfort ressenti après l’intervention. Un bandage glacé accélère également la résorption de l’œdème la première semaine qui suit l’opération.

Une alimentation molle souvent mixée, tiède ou froide est conseillée dans les jours qui suivent l’opération.

L’utilisation de bain de bouche est prescrite pendant les premiers jours post-opératoires. En effet, il faut maintenir une hygiène bucco-dentaire correcte. De plus, ce produit permet d’éviter le cumul de microbes dans la sphère buccale car ils risquent d’infecter la plaie.

La reprise des activités habituelles se fait progressivement. Les activités physiques ne sont autorisées qu’après 15 jours suivant la chirurgie.

Un premier suivi de contrôle est prévu 10 jours après l’intervention. Par la suite, le chirurgien détermine les rendez-vous ultérieurs selon ses observations et appréciations de l’état post-opératoire.

Les risques liés à la bichectomie

Les risques sont rares et la pratique de cet acte chirurgical en milieu spécialisé par un praticien expérimenté dans la chirurgie faciale permet de réduire les complications :

  • Un hématome de la joue à cause des nombreuses veines au niveau de la zone opératoire.
  • Une paralysie faciale partielle par atteinte d’une branche du nerf facial innervant les boules de Bichat. Une complication exceptionnelle due à une erreur du chirurgien.
  • La lésion de canaux salivaires notamment le canal de Stenon qui a pour rôle d’irriguer la salive. Il s’agit également d’une complication extrêmement rare due à une faute professionnelle de la part du chirurgien.
  • Une infection de la zone opératoire. C’est un cas exceptionnel mais de prise en charge relativement simple par la prescription d’antibiotiques adaptées.